Sommaire   Contents 

Voir aussi :  le Menu gastronomique, avec 64 contrepèteries

FR flag Contrepèteries

UK flag Spoonerisms

Plaisanteries gauloises sans méchanceté qui jouent sur l'erreur consistant à permuter des consonnes, des voyelles ou des syllabes dans une phrase. Si par malheur votre langue fourche, le résultat sera presque toujours politiquement, religieusement ou sexuellement incorrect.

Mais il serait fort déplacé de donner en clair ce que cette pacifique phrase peut cacher : Le pape ne veut pas qu'on tue.

Leur formidable intérêt : viser tout le monde, riches ou pauvres, croyants ou athées, puissants ou faibles. Ne vous vexez pas si vous en êtes la cible : c'est pour rire, et vous avez le sens de l'humour.

Rabelais, Victor Hugo, de Gaulle et bien d'autres en ont cachées dans leurs écrits.

Devil

The word "spoonerism" comes from Spooner, a professor of Oxford. He was famous for his slips in his courses. Instead of You have missed my history lectures, he said : You have hissed my mystery lectures.

In France, it's a bawdy joke whose translation cannot be given, even in French, without beeing incorrect. For example, in English, this harmless phrase is hiding another incorrect meaning, permuting words : Once upon a time, I had a girl....

Their great interest : to laugh without spitefulness at anybody, rich or poor, believer or atheist, mighty or weak.

Rabelais, Victor Hugo, de Gaulle and many others have hidden them in their written works.


Red ball Quelques échantillons...

Religion
- Jean-Paul le pape.
- Monsieur l'abbé, convertissez mon père.
Politique
C'est un ministre sec, long et cassant.
Littérature
Je tournais vainement ma peine vers mes livres. (A. de Vigny)
Poésie champêtre
Maisons au long des bois,
Des tentes je m'en fiche !
Le temps qui s'écoule...
Belles saisons qui passent !
Que le temps se dévide !
Artistes et conférenciers
Une panne de micro.
Fournisseurs d'accès (providers)
Arrêtez de proposer vos sites, ballots !
Extrême prétention...
J'ai une grosse cote, ne vous bilez pas !...
Diable prêchant...

Red ball Only one sample...

Kissing the misses
is better than
missing the kisses.


Dear English Speaking Friends : please learn French. It's the easiest language in the world, since I've been speaking it without any difficulty from my childhood like 60 million of my compatriots and about 110 million of French speakers all over the world. Is it not a proof ? So, you could understand all the French stupidities of the left column...


Red ball Contrepèterie belge

« Ah ! Ah ! »

B-flag   Histoires françaises par mes amis Belges
Vous connaissez peut-être l'histoire de l'ours, du dauphin et du crocodile qui vont partir en vacances.

 


FR flag Menu gastronomique... 64 contrepèteries !

Le discours ci-après a été authentiquement prononcé par mon ami Dominique G., ancien élève de l'Ecole des Mines de Paris, lors du repas qui fut organisé pour célébrer sa prise de fonction au sein de mon équipe professionnelle, le lundi 10 mai 1982. Il contient 63 contrepèteries (+ 1 contenue dans ce paragraphe).

Menu pour les connaisseurs, au restaurant du Congre Debout, près de l'hôtel du Bon Coucher.
Pour répondre à l'appel de Claudine et des autres, puisque nous sommes une masse de perturbateurs et que notre cas nous incite à l'humour, comme il faut être peu pour bien dîner, je me mettrai en face de la poutre pour qu'on s'envoie dans la culture, et je sacrifierai à la tradition. Sans vouloir bâcler ses rites, je ferai donc un discours à tous ces fous dans ce comptoir, pour vous présenter le menu, afin que chacun et chacune choisisse quelques parts pour bien dîner, d'autant mieux d'ailleurs que le chef met vraiment du cœur à ses bouillons.

En apéritif, nous vous proposons quelques trucs à l'anis, ou un coup de Martini pour votre peine, ou pour ceux qui préfèrent, une menthe, une menthe folle, car la menthe excite la faim. Mais peut-être voudrez-vous aussi un peu de vin doux ?

On vous proposera d'entrée quelques rillettes en fût, avec un foie de Chalus, sur une mortadelle de Scipion, ou en variante, la version de l'asperge.

Pour le plat de résistance, le chef me signale qu'il a un canard sur le feu, et la patronne verrait bien quelques tranches dans le mou avec son riz de Mâcon, mais on pourra aussi apprécier la cervelle et la macreuse, ou préparer ses mouillettes pour les quiches lorraines. La patronne nous offre également un mouton bouillant sur quelques croquettes grasses avec des nouilles à côté. Nous pourrons goûter aussi un petit mouton de labour du fond de la Creuse.

On aura un sursis pour le veau, car le veau a des qualités. C'est une tête de veau gris avec des nouilles encore.

Après cela, on mettra quelques cailles au choux, présentées en groupe de cailles au jus de caneton et au lard du Grand Duc.

Il est certain que pour les cailles, on se débrouillera.

Pour boire avec, nous choisirons quelque bouteille ou quelque fillette ayant un nom bien coté, et nous mettrons les vins au centre. Après avoir visité les granges à vins d'ici, et avant de mettre les fûts en route, le patron vous propose quelques côtes du cru provenant de fûts et de caisses.

Mais au fond, après les caisses, si vous préférez le goût du blanc, on pourra mettre un blanc de Grave ou un simple Anjou, ou un blanc de messe, enfin.

En dessert, on vous présentera d'ailleurs la Glace du Mans, et on goûtera le flan à la louche de la Baronne (surtout s'il s'agit d'un flan anglais !), mais je vous conseille cependant sa pâte à choux.

Après cette dînette, on sortira le marc, un marc pas trop doux. Quant à ceux qui prisent la fine, on offrira une vraie fine sans dépôt.

Mais il suffit ! Depuis un moment, je ressasse la chute, et elle sera culottée jusqu'au bout : buvons, buvons, car c'est à l'ami que j'offre mon vin !..
 Sommaire   Contents