LE PILIER 2

P2.1 Situation 

 

 Vous pouvez aller directement aux sections suivantes :
Présentation P2, face a Abrégé - Titre 1ère Heure
2e Heure 3e Heure 4e Heure 5e Heure
P2, face b P2, face c P2, face d Synthèse

 

P2.2 Présentation

Le Pilier 2 (P2) est celui qui se trouve au fond de la tombe, près du sarcophage. Ses quatre faces ont été numérotées a à d, la face a étant celle que voit le visiteur en entrant. Les trois autres faces se lisent à gauche de la première, dans le sens du parcours du soleil.

Pilier 2, face a (à l'avant) Voir la photo

La face a du Pilier 2 comporte deux registres :

Le registre 1 montre 6 aspects de Rê, les nos 27 à 37, tels qu'ils sont décrits dans la Grande Litanie de Rê dont on pourra trouver une étude plus détaillée à la face d du Pilier 1.

Le registre 2 supporte la première partie de la version dite abrégée des 12 Heures de la nuit. C'est une sorte de résumé des textes qui sont écrits sur les murs de la salle du sarcophage et qui a pour titre : « Abrégé de ce livre ». Dans la tombe de MenKheperRê-Thoutmosis, il a été réparti sur les deux piliers. Le Pilier 2 comporte l'abrégé des cinq premières Heures sur 26 lignes écrites en hiéroglyphes cursifs noirs ou rouges et de droite à gauche, c'est-à-dire dans le sens normal de l'hiératique, alors que la version intégrale est rédigée de gauche à droite, en écriture rétrograde. L'Abrégé des sept dernières se trouve sur la face a du Pilier 1, celui qui se trouve près de l'entrée.

Pilier 2, face b (à gauche) Voir la photo

Cette face ne comporte qu'un seul registre. Il montre 6 aspects de Rê, les nos 39 à 49, selon la Grande Litanie de Rê.

Pilier 2, face c, (à l'arrière) Voir la photo

Cette face, celle qui se trouve du côté du sarcophage, comporte deux registres :

Le registre 1 montre 8 aspects de Rê, les nos 1 à 13, selon la Grande Litanie de Rê.
Le registre 2 montre 6 autres aspects de Rê, les nos 51 à 60.

Pilier 2, face d (à droite) Voir la photo

Cette face comporte deux registres :

Le registre 1 montre 6 aspects de Rê, les nos 15 à 25, selon la Grande Litanie de Rê.
Le registre 2 montre 6 autres aspects de Rê, les nos 62 à 74.


 

P2.3 Traduction

[Les titres, les subdivisions et les informations écrites entre crochets sont des commentaires ou des ajouts du traducteur. Dans les textes traduits, les espaces entre crochets [     ] représentent un vide volontaire laissé par le scribe.]

Pilier 2, face a (à l'avant) Voir la photo d'ensemble

Registre 1 : 6 aspects osiriens de Rê (sur 74)
[Les numéros des divinités sont ceux d'Erik Hornung dans son ouvrage intitulé Das Buch der Anbetung des Re im Westen. Ils sont préfixés d'un L (=Litanie) pour éviter de les confondre avec ceux des divinités des 12 Heures de la nuit.]
Voir les hiéroglyphes        Voir le schéma 
[De droite à gauche.]
[L,27] L'Ouest [corps humain momiforme]
[L,29] Celui qui gémit [corps humain momiforme, portant une barbe et une longue mèche au front] (573)
[L,31] Le Premier de ceux de l'Ouest [corps humain momiforme, portant la couronne blanche]
[L,33] Celui du chat [corps humain momiforme à tête de chat]
[L,35] Celui qui est dans (son) sarcophage [corps humain momiforme noir dans un grand ovale de sable]
[L,37] Le Destin [corps humain momiforme à tête de canidé (?)]
Registre 2 : Première partie de l'Abrégé

[Le texte est constitué de 26 lignes écrites de droite à gauche, c'est-à-dire dans le sens normal de l'hiératique, alors que la version intégrale est rédigée de gauche à droite, en écriture rétrograde. Cette face a du Pilier 2 ne comporte que l'abrégé des 5 premières Heures. Les 7 dernières se trouvent sur la face a du Pilier 1, celui qui est près de l'entrée. Le début des lignes 5 à 15 a été légèrement endommagé. Les lacunes sont alors comblées par le texte d'AmenHotep II.]

[Titre]
Voir les hiéroglyphes        Voir la photo 
[P2,a 1]
Abrégé de ce Livre : [     ]
[P2,a 2]
« (Du) début de la corne de l'Ouest (jusqu'à la) fin des ténèbres profondes » [     ]
[1ère HEURE] (560)
[P2,a 3-6]
Ce Dieu entre en terre dans le portail de l'horizon de l'ouest. Il y a 120 iterou à parcourir dans ce portail avant qu'il atteigne les dieux de la Douat. « Les Eaux de Rê » (561) est le nom du premier champ [4] de la Douat. Il en distribue des terres aux dieux qui sont à sa suite. Il commence à donner des ordres et à prendre soin (562) de ceux de la Douat à propos de ce champ.
Voir les hiéroglyphes        Voir la photo 
<Ces choses> sont réalisées [5] comme cette image (qui se trouve) dans la (partie) cachée de la Douat. Celui qui connaît ces images (devient) identique au Grand Dieu lui-même (563). C'est utile pour lui sur terre, vraiment efficace. C'est utile pour lui (aussi) dans la Douat, grandement. [     ] [6] « Celle qui fracasse le front des ennemis de Rê » est le nom de la première Heure de la nuit, conduisant ce Dieu dans ce portail.
[2e HEURE]
Voir les hiéroglyphes        Voir la photo 
[P2,a ...6-11]
Séjourner, ensuite, par ce Grand Dieu, dans la (région du) fleuve-Ourenes. 309 iterou, [7] <c'est la> longueur de ce champ qui en fait 120 de large. « Les Âmes-baou de la Douat » est le nom des dieux qui sont dans ce champ.
Celui qui connaît leurs noms, il sera auprès d'eux et ce Grand Dieu lui attribuera des terres, en
<leur> place, [8] <du> champ du fleuve-Ourenes. Il s'arrêtera auprès de « Celui qui s'arrête » (564) et il passera à la suite de ce Grand Dieu. Il entrera en terre et pénétrera la Douat Il dénouera les boucles de cheveux des « porteurs de boucles ». Il passera devant le « dévoreur de l'Âne »
Voir les hiéroglyphes        Voir la photo 
[9] <derrière> la Maât (565) des portions de champ [?] Il mangera du pain dans la barque de la terre et on lui donnera la corde d'amarrage du (dieu-)TaToubi (566).
Ces âmes-baou de la Douat sont réalisées en peinture de la même façon dans les lieux cachés [10] <de la Douat, le commencement> des inscriptions (se trouvant) à l'ouest. On lui fera des offrandes sur terre en leurs noms. Cela est utile à un homme sur terre, vraiment efficace, des millions de fois (567)
Celui qui connaît ces paroles qu'adressent les dieux de la Douat à ce Dieu et les mots que
<leur> répond [11] ce <Dieu> est quelqu'un qui approchera ceux de la Douat. C'est utile pour lui sur terre, vraiment efficace. Le nom de l'Heure de la nuit qui conduit ce Dieu dans ce champ est « l'Avisée, celle qui protège son maître ».
[3e HEURE]
Voir les hiéroglyphes        Voir la photo 
[P2,a ...11-17]
Séjourner, ensuite, par [12] <ce> Grand <Dieu> dans le champ de ceux du rivage. Naviguer à la rame, par ce Dieu, sur les « Eaux d'Osiris ». Ce champ mesure 309 iterou de long sur 120 de large (568). [     ] Ce Grand Dieu donne des ordres à ceux qui sont à la suite [13] <d'Osiris dans> ce <lieu>. Il leur attribue des terres, de ce champ. « Âmes-baou secrètes » est le nom des dieux qui sont dans ce champ.
Celui qui connaît leurs noms sur terre, celui-là s'approchera du lieu où se trouve Osiris, et l'eau de
<ce> champ (qui est) sien lui sera donnée. [14] < « Les Eaux du> Maître Unique qui font venir les offrandes à l'existence » est le nom de ce champ.
Ces images secrètes des âmes-baou secrètes sont réalisées en peinture de façon identique dans la (partie) cachée de la Douat
, le commencement des inscriptions (se trouvant) à l'ouest.
Voir les hiéroglyphes        Voir la photo 
[15] <C'est> utile à un homme sur terre et dans la nécropole, vraiment efficace.
Celui qui les connaît lorsqu'il passe près d'eux, leurs rugissements ne l'atteindront pas et il ne tombera pas dans leurs fosses. Celui qui connaît cela,
[16] il est destiné aux places (réservées aux Bienheureux), tandis que des miches de pain lui sont présentées (569), en la compagnie de Rê. Celui qui connaît cela est un esprit-akh, puissant de ses jambes, un qui n'entrera pas dans le « lieu de la destruction ». Il sort en ses formes, [17] et il respire la brise en son heure. Le nom de l'Heure qui conduit ce Dieu dans ces champs est « Celle qui découpe les âmes-baou ».
[4e HEURE]
Voir les hiéroglyphes        Voir la photo 
[P2,a ...17-21]
Ensuite, le halage de la majesté de ce Dieu s'arrête dans la caverne secrète de l'Ouest. [18] Il prend soin de ceux qui s'y trouvent, par sa voix, (mais) sans les voir. Le nom de cette caverne est : « Celle qui vit des aspects ». Le nom du portail de cette caverne est « Celui qui cache le halage ».
Celui qui connaît
[19] cette image du chemin secret de Ro-Setaou, les voies inaccessibles d'Imhet et les portails cachés qui sont dans la terre de Sokar « qui est sur son sable », est quelqu'un qui mange du pain à côté des vivants dans
Voir les hiéroglyphes        Voir la photo 
[20] le temple d'Atoum. Celui qui connaît cela est quelqu'un dont la voie est (bien) frayée, qui parcourt les chemins de Ro-Setaou et qui voit l'image (570) dans Imhet. Le nom de l'Heure de la nuit qui conduit ce Grand Dieu est [21] « Celle qui est grande par son pouvoir ».
[5e HEURE]
Voir les hiéroglyphes        Voir la photo 
[P2,a ...21-26]
Ce Grand Dieu est halé sur les chemins frayés de la Douat dans la moitié supérieure de la caverne secrète de Sokar « qui est sur son sable ». [22] Elle est invisible et non observable, cette image secrète de la terre qui porte la Chair de ce Dieu. Les (dieux) qui sont en (compagnie) de ce Dieu entendent la voix de Rê quand il appelle, à proximité de ce Dieu. Le nom [23] du portail de ce lieu est « le Point d'arrêt des dieux ». Le nom de la caverne de ce Dieu est « l'Ouest ».
Les chemins secrets de l'Ouest, les portes (donnant accès) à l'Espace Caché (571), le lieu inaccessible de la terre de Sokar, la Chair et le Corps dans ses manifestations [24] primordiales.
Voir les hiéroglyphes        Voir la photo 
[...24] Le nom des dieux qui sont dans cette caverne est : « les âmes-baou qui sont dans la Douat ». Leurs formes sont celles qui sont en leurs heures, (c'est-à-dire) leurs manifestations secrètes (572). Elle n'est pas connue, pas visible et pas observable, cette image [25] d'Horus lui-même. Ces choses sont faites comme cette image peinte dans la (partie) cachée de la Douat, au sud de l'Espace Caché.
Celui qui connaît cela, son âme-ba sera satisfaite. Elle sera satisfaite des offrandes de Sokar. [26] La Démolisseuse-Khémyt ne découpera pas son cadavre, et il passera devant elle en paix. Des offrandes seront faites à ces dieux, sur terre. Le nom de l'Heure de la nuit qui conduit ce Grand Dieu dans cette caverne est : « La Conductrice, qui est dans <sa barque> ».
[6e à 12e HEURES]
Voir les 7 dernières Heures sur le Pilier 1, face a

Pilier 2, face b (à gauche) Voir la photo d'ensemble

Registre unique : 6 aspects osiriens de Rê (sur 74)

L'autre partie des aspects de Rê se trouve au Pilier 1, face d.

[Les numéros des divinités sont ceux d'Erik Hornung dans son ouvrage intitulé Das Buch der Anbetung des Re im Westen. Ils sont préfixés d'un L (=Litanie) pour éviter de les confondre avec ceux des divinités des 12 Heures de la nuit.]
Voir les hiéroglyphes        Voir le schéma 
[De droite à gauche.]
[L,39] Celui au corps caché [corps humain momiforme barbu à la silhouette noire]
[L,41] Celui de la Douat [corps humain momiforme à tête de faucon]
[L,43] Celui aux membres rassemblés [corps humain momiforme dont la tête est d'une forme non identifiable] (574)
[L,45] Celui qui équipe la terre [corps humain momiforme à tête de musaraigne]
[L,47] L'Augmenté [?] [corps humain momiforme barbu] (575)
[L,49] Celui qui s'introduit [corps humain momiforme barbu]

Pilier 2, face c (à l'arrière) Voir la photo d'ensemble

Registre 1 : 8 aspects osiriens de Rê (sur 74)
[Les numéros des divinités sont ceux d'Erik Hornung dans son ouvrage intitulé Das Buch der Anbetung des Re im Westen. Ils sont préfixés d'un L (=Litanie) pour éviter de les confondre avec ceux des divinités des 12 Heures de la nuit.]
Voir les hiéroglyphes        Voir le schéma 
[De droite à gauche. Divinités portant des numéros impairs, du moins jusqu'au n° 51.] (576)
[L,1] « Âme-ba qui fusionne » [corps humain momiforme portant la Couronne Blanche] voir note 548 du Pilier 1
[L,3] Celui qui préside à sa caverne [corps humain momiforme portant la Couronne Blanche]
[L,5] Celui qui protège les âmes-baou [corps humain momiforme barbu]
[L,7] Celui qui procure l'air aux âmes-baou [corps humain momiforme barbu]
[L,9] L'Obscur [cercle contenant un soleil rouge et une tête de bélier]
[L,11a] L'âme-ba de Rê [cercle rouge contenant un oiseau à tête de bélier tourné vers la gauche] (577)
[L,11b] Atoum [corps humain momiforme barbu]
[L,13] Chou [corps humain momiforme barbu]
Registre 2 : 6 aspects théoriquement osiriens de Rê (inversions erronées sur fond gris)
Voir les hiéroglyphes        Voir le schéma 
[De droite à gauche. On peut constater ici que les divinités de ce registre ne font pas suite à celles du registre 1 mais à celles de la face b de ce même pilier, si l'on prend pour modèle le texte complet de la Grande Litanie.]
[L,51] Celui qui conduit les corps à l'existence [corps humain momiforme à tête de bélier]
[L,52] (578) Le Caché [corps humain momiforme à tête de bubale]
[L,55] Celui qui se réjouit [corps humain momiforme barbu]
[L,56] Le Grand Chat [chat assis] (579)
[L,57] Celui dont l'Œil étincelant parle [corps humain momiforme à tête de bélier]
[L,60] Le Putréfié [corps humain momiforme rouge barbu]

Pilier 2, face d (à droite) Voir la photo d'ensemble

Registre 1 : 6 des 74 aspects de Rê
[Les numéros des divinités sont ceux d'Erik Hornung dans son ouvrage intitulé Das Buch der Anbetung des Re im Westen. Ils sont préfixés d'un L (=Litanie) pour éviter de les confondre avec ceux des divinités des 12 Heures de la nuit.]
Voir les hiéroglyphes        Voir le schéma 
[De droite à gauche.]
[L,15] Geb [corps humain momiforme barbu]
[L,17] Isis [corps humain momiforme]
[L,19] Horus [corps humain momiforme à tête de faucon]
[L,21] Le Pleureur [corps humain momiforme à tête formée d'un vase d'où s'écoule un liquide]
[L,23] Âadyou [?] [trois corps humains momiformes barbus] (580)
[L,25] Netouty [?] [personnage barbu debout, aux jambes infléchies, portant un long vêtement] (581)

Registre 2 : 5 aspects théoriquement osiriens de Rê (inversions erronées sur fond gris)
Voir les hiéroglyphes        Voir le schéma 
[De droite à gauche.]
[L,62] Celui au visage obscur [corps humain momiforme dont la tête ressemble à un œuf]
[L,64] Le Lieur [corps humain momiforme dont la tête est faite de 2 appendices] (582)
[L,66] TaTenen [corps humain momiforme barbu portant la double plume et des cornes de bélier]
[L,68/72] Celui qui paraît / Celui qui chemine [corps humain momiforme à tête de faucon] (583)
[L,70/74] Celui qui renouvelle la terre / L'Eclat-lumineux [?] [corps humain momiforme barbu] (584)

Synthèse des 74 aspects de Rê/Osiris
Ces 74 aspects correspondent aux 75 versets qui constituent la Grande Litanie de Rê dont le texte figure sur le linceul de MenKheperRê-Thoutmosis.

Comment fait-on pour passer ainsi de 75 à 74 ? Il s'agit en fait d'une erreur de scribe qui, partant du texte intégral de la Grande Litanie, copie un aspect solaire d'un côté et un aspect osirien de l'autre, comme le respectera encore la tradition dans la tombe de MontouEmHat, gouverneur de Thèbes sous Taharqa, à la XXVe dynastie, plus de 700 ans après !

A partir du n° 50 (P1) et 51 (P2), il commence à s'embrouiller. Il copie les nos 52, 56, et de 60 jusqu'à la fin sur le Pilier 2 réservé aux noms impairs, plaçant correctement toutefois les nos 55 et 57. De plus, il copie les nos 53, 59 et de 61 jusqu'à la fin sur le Pilier 1 réservé aux noms pairs, plaçant correctement toutefois les nos 54 et 58.

Enfin, il dédouble le n° 11 (« l'âme-ba de Rê » [11a] + Atoum [11b] ), mais il fait la synthèse des noms 68/72 et 70/74.

Total  : 75 +1 -2 = 74, soit 37 aspects sur chaque pilier.

A la décharge du scribe de MenKheperRê, il faut dire que les apparences sont bien trompeuses. En effet, comment admettre sans sourciller que « le Pourrissant » (L,22) et plus loin, au début de l'erreur,  « le Caché » (L,52), « le Putréfié » (L,60), « Celui au visage obscur » (L,62) puissent être des attributs solaires de Rê, sauf en considérant que tout ce qui existe contient en lui-même un germe de son propre contraire ? C'est peut-être d'ailleurs le sens caché de ces attributs.
Sur fond gris, ci-dessous, les noms qui auraient dû être placés sur l'autre pilier.

 

PILIER 1 - 37 ASPECTS SOLAIRES PILIER 2 - 37 ASPECTS OSIRIENS
Versets pairs (au moins jusqu'au n° 50) Versets impairs (au moins jusqu'au n° 51)
P1,d - Registre 2 P2,c - Registre 1
L,2 Khépri
L,4 Rê, celui du Globe solaire
L,6 Le Puissant de visage
L,8 Celui qui punit (au) poteau (de torture)
L,10 Celui qui illumine le cadavre
L,12 Khépri
L,14 Tefnout
L,16 Nout
L,18 Nephtys
L,20 Le Noun
P1,d - Registre 3
L,22 Le Pourrissant
L,24 L'Œil divin
L,26 Le Grand Bélier
L,28 Celui de la caverne
L,30 Celui au corps caché
L,32 Celui qui vient continuellement à l'existence
L,34 L'Ejaculateur
L,36 Celui qui fait respirer
L,38 Celui dont l'âme-ba s'est posée
L,40 Le Brûlant
P1,d - Registre 4
L,42 L'Éclatant
L,44 Le Mystérieux
L,46 Celui qui se réjouit
L,48 Celui qui fraie les chemins
L,50 Le Lumineux
L,53 Celui à la corne dressée
L,54 Celui aux formes exaltées
L,58 Celui à l'âme-ba lointaine
L,59 Celui à l'âme-ba exaltée
L,61 L'Enfant
P1,d - Registre 5
L,63 Le Brûlant qui est dans la terre
L,65 Celui au chaudron
L,67 Les Veilleurs
L,69 Le Babouin de la Douat
L,71 Nehy [?]
L,73 Le Maître des âmes-baou
L,75  Le Maître de l'obscurité
L,1 « Ame-ba qui fusionne »
L,3 Celui qui préside à sa caverne
L,5 Celui qui protège les âmes-baou
L,7 Celui qui procure l'air aux âmes-baou
L,9 L'Obscur
L,11a L'âme-ba de Rê
L,11b Atoum
L,13 Chou
P2,d - Registre 1
L,15 Geb
L,17 Isis
L,19 Horus
L,21 Le Pleureur
L,23 Âadyou [?]
L,25 Netouty [?]
P2,a - Registre 1
L,27 L'Ouest
L,29 Celui qui gémit
L,31 Le Premier de ceux de l'Ouest
L,33 Celui du chat
L,35 Celui qui est dans (son) sarcophage
L,37 Le Destin
P2,b - Registre unique
L,39 Celui au corps caché
L,41 Celui de la Douat
L,43 Celui aux membres rassemblés
L,45 Celui qui équipe la terre
L,47 L'Augmenté [?]
L,49 Celui qui s'introduit
P2,c - Registre 2
L,51 Celui qui conduit les corps à l'existence
L,52 Le Caché
L,55 Celui qui se réjouit
L,56 Le Grand Chat
L,57 Celui dont l'Œil étincelant parle
L,60 Le Putréfié
P2,d - Registre 2
L,62 Celui au visage obscur
L,64 Le Lieur
L,66 TaTenen
L,68/72 Celui qui paraît / Celui qui chemine
L,70/74 Celui qui renouvelle la terre / L'Eclat-lumineux [?]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Notes

(560) L'abrégé de cette 1ère Heure donne certains détails qui ne figurent pas dans les Heures de la version intégrale, sur les murs de cette tombe.

(561) Le nom de ce champ n'apparaît qu'à la 2e Heure dans la version intégrale.

(562)
« Prendre soin »
apparaît deux fois. Dans ce passage écrit entièrement en noir et de droite à gauche, l'expression a été dupliquée par étourderie (encadrée en rouge dans notre exemple). Cela est dû à un petit manque de peinture : après avoir écrit « prendre soin » une première fois (encadré en bleu), le scribe trempe son pinceau dans la peinture noire, puis il écrit à nouveau « prendre soin » (le ton de la peinture est plus marqué). Le comble, c'est qu'il l'écrit avec deux s différents (en rouge dans notre exemple). Se rendant compte plus tard de la duplication de cette expression, il biffe la deuxième de deux traits en X (l'encre en est à peine visible, dans le cadre entouré de rouge). Cette façon de faire démontre que le travail a été réalisé dans la précipitation, bien que le fait d'écrire un même mot de deux façons différentes n'ait rien de surprenant en égyptien (pas plus qu'en français d'aujourd'hui dans des mots tels que bringuebaler/brinquebaler, caryatide/cariatide, contrapontiste/contrapuntiste etc.)

(563) Cette faculté d'être « identique au Grand Dieu » par la connaissance de ces images est mentionnée également dans le texte de conclusion de la 1ère Heure.

(564) Divergence avec le texte intégral qui dit : « Il s'arrêtera auprès de l'Âme-ba qui s'arrête ». Quant à « Celui qui s'arrête », c'est sans doute un surnom du dieu solaire qui fait halte à chaque Heure.

(565) Possible allusion au personnage 169 dans la barque de droite, au registre 2 de cette 2e Heure. Il s'agit d'un dieu, agenouillé dans un barque, et qui tient à deux mains la plume de Maât. Il s'appelle « Celui qui porte Maât ».

(566) Alors que la version intégrale fait état d'une « barque-toub(i) » dont on ne sait rien. Ce dieu TaToubi et cette barque Toub(i) ne semblaient guère plus connus des Égyptiens eux-mêmes, du moins à cette époque.

(567) Comme on pourra souvent aisément le constater, certains paragraphes importants sont repris intégralement ou presque dans les abrégés. En outre, ces textes de connaissance devaient revêtir une très grande importance à cause de tous les bénéfices dont le défunt pouvait tirer parti soit « sur terre », soit « dans la terre » selon les cas, et selon la nature des bénéfices attendus.

(568) La largeur n'est pas indiquée dans la version intégrale.

(569) Ce passage est difficile à rendre en français. Le texte dit en effet : « il appartient aux places, (et il a) son « pain rond » au visage avec Rê. » C'est le même texte que dans la version intégrale.

(570) C'est-à-dire « l'image du chemin secret de Ro-Setaou », telle que décrite à la ligne précédente.

(571) La version intégrale dit : « les portes (donnant accès) aux entrées cachées ».

(572) La version intégrale offre un texte presque incompréhensible. Cette version de l'abrégé paraît plus intelligible.

(573) Le personnage n° 499 appelé « le Bourreau » en H7R1 porte la même mèche.

(574) La tête de cette divinité ressemble vaguement au hiéroglyphe apr (= équiper, fournir Aa20), mais il ne s'agit pas de ce signe qui est écrit autrement pour désigner la divinité suivante n° 45.

(575) Sans doute une référence à l'épisode de l'œil d'Horus arraché dans son combat contre Seth puis guéri et remis à sa place.

(576) La divinité n° 1 est celle qui est nommée dans le premier verset de la Grande Litanie trouvée sur le linceul de MenKheperRê-Thoutmosis et dans d'autres tombes royales.

(577) Cet aspect divin est situé juste devant Atoum dont il semble être un attribut. Habituellement, ce terme s'écrit avec le génitif indirect (bA n ra), mais ici la particule n a été omise pour former directement le terme bA ra. L'auteur de cet ouvrage y voit un discret clin d'œil sur son propre nom de famille, ce dont il s'amuse beaucoup...

(578) Les aspects divins que nous trouvons ici portent des numéros qui ne suivent pas l'ordre attendu (ce sera aussi le cas pour le registre 2, face d de ce même pilier). On retrouvera ces mêmes anomalies sur le Pilier 1, à partir du n° 53. Le rédacteur ou le scribe qui a composé ces scènes a pris modèle sur les versets de la Grande Litanie en copiant les aspects correspondant aux invocations paires sur le Pilier 1 et impaires sur le Pilier 2. Mais il s'est embrouillé à partir du verset 52 et a commis d'autres confusions que nous évoquerons plus loin. Certains ont été oubliés d'un côté mais rajoutés de l'autre, mais on en compte 37 de chaque côté, soit 74 aspects sur les 75 qu'il devrait normalement comporter.

(579) Les aspects divins portant des numéros pairs (qui devraient se trouver tous sur le Pilier 1) désignent plutôt des aspects de Rê alors que ceux des numéros impairs (qui devraient se trouver tous sur le Pilier 2) désignent plutôt des aspects d'Osiris. Le chat (tranchant la tête d'un serpent) est un surnom de Rê utilisé dans un célèbre calembour du chapitre 17 des Formules pour Sortir le Jour. Ce chat est Rê enfant, nous explique le texte qui précise qu'il n'y a « rien de semblable (= mi en égyptien) à ce chat » (= miou en égyptien) ».

(580) Dans les tombes de Séthi Ier et de Ramsès II, ce mot de sens plutôt obscur (surnom de Rê-Osiris) est écrit avec le déterminatif du poisson oxyrhynque XAt (K4 et non pas K3 comme la phonétique du mot aAdyw pourrait le faire croire.)

(581) D'après la Grande Litanie, ce nom de sens inconnu est associé au verset qui parle de « l'Unique, qui protège ce qu'il a formé ».

(582) La divinité n° 310, « Celui qui est sur son sarcophage [?] » au 2e registre de la 4e Heure (partie droite) ainsi que le n° 710  « Celui aux 2 bras » au 1er registre de la 10e Heure présentent une tête faite de deux appendices. D'après son nom, « le Lieur », il semble bien que les appendices (de ce n° L,64) soient des cordes destinées à lier les ennemis solaires, selon Erik Hornung.

(583) Cet aspect solaire est en fait la synthèse de deux noms correspondant aux versets 68 et 72 de la Grande Litanie.

(584) Cet aspect solaire est en fait la synthèse de deux noms correspondant aux versets 70 et 74 de la Grande Litanie.